Mi-octobre, je me suis rendue à Amsterdam pour un week-end prolongé de trois jours. Au programme ? Beaucoup de visites, des restos et surtout, l’évènement pour lequel nous étions là: le TCS Amsterdam Marathon ! Nous préparions ce séjour depuis des mois avec mes amis de ma team Adidas Runners Bastille. Entre l’excitation pré-course et la perspective de découvrir une nouvelle ville, je trépignais d’impatience !

J’avais un peu planifié mon séjour tout en me laissant une large liberté: j’avais un créneau de libre le samedi matin pour me caler une visite musée et pour le reste, nous avons préféré nous promener librement tout en suivant une série de point d’intérêts.
Il a également fallu faire attention à ne pas trop marcher la veille de la course afin de garder les jambes en forme pour le semi; 21,1km c’est quand même une sacrée distance.

J’ai eu un véritable coup de foudre pour cette ville: l’architecture est juste splendide ! Ces canaux, les ruelles, l’atmosphère qui y régnait…c’était magique ! L’automne sied à merveille à la ville, les couleurs étaient dingues.

Du coup, j’en profite pour partager mes coups de coeur et bonnes adresses:

 

 

Transports
J’ai fais l’aller en Thalys, en prenant mes billets dès l’ouverture des ventes, j’ai pu profiter des tarifs No Flex à 35€. Pour le retour, j’ai du changer mon billet début septembre; les tarifs ferroviaires ayant explosé, j’ai pris l’avion avec Transavia. Bonne surprise, le vol était à 39€ et il y a à peine une heure pour arriver à Orly.

 

Hébergements
Avec mon amie Camille, nous avons du comparer toutes les auberges de jeunesse de la ville ! Notre choix s’est finalement porté sur le Shelter Jordaan Hostel. L’accès depuis la gare est direct en tramway sinon comptez une vingtaine de minutes à pieds.
C’est assez simple mais le personnel était très accueillant, les lits hyper confortables et mention spéciale pour le petit déjeuner ( on avait le choix entre un menu chaud: pain perdu, pancake, toasts oeufs-bacon en fonction des jours ou muesli avec lait ou yaourt, boisson chaude et jus de fruit ).
Nous nous sommes rendues compte après avoir réservé que c’était une auberge avec un penchant chrétien. Mais pas de panique, moi qui suis profondément athée, cela ne m’a pas du tout perturbé. L’avantage est que l’établissement est vraiment calme et ça, c’est très agréable !

Les tarifs sont corrects, j’en ai eu pour une centaine d’euros pour 3 nuits. De toute manière, Amsterdam est une ville assez onéreuse, que ce soit en auberge ou sur AirBnb.

Le site de l’auberge.

 

Découverte d’Amsterdam
Nous avons surtout privilégié la marche et le tramway. Nous avions acheté des cartes de transport 24h ( 7€50, vite rentabilisés ) ce qui nous permis de couvrir une bonne partie de la ville. Il y a de nombreux arrêts fréquemment desservis et c’est assez simple de comprendre le fonctionnement du service. Attention cependant, certains bus ne sont pas compris dans cet abonnement journalier comme celui se rendant à l’aéroport par exemple.

Nous avons surtout erré dans les quartiers de Jordaan, de Pijp, Harlemm, GrachtenGordel ainsi que dans le centre. J’ai assez peu aimé ce dernier, bien trop touristique et chargé de tous les clichés péjoratifs que Amsterdam peut évoquer. Cependant, l’est du centre est bien plus agréable, je vous conseille donc de vous diriger vers le port et le jardin botanique.

 

Béguinage d’Amsterdam ( Begijnhof )
L’accès se fait par une toute petite porte, on ne l’a pas trouvé de suite mais je vous assure que cela vaut la peine de chercher un peu ! C’est vraiment très mignon: une bouffée d’oxygène dans ce quartier très touristique.

A droite: Jacob Hooy, un apothicaire où vous pourrez vous procurez tisanes, cosmétiques et aliments orientés naturel. Une sorte de iHerb physique, l’esprit XVIIIeme en plus !

 


Restaurants & Cafés

La partie qui m’a demandé le plus de recherches: j’ai écumé Instagram à la quête de bonnes adresses. Et ce n’est pas ce qu’il manque ! On peut vraiment très bien manger à Amsterdam. Si vous êtes friands de boissons chaudes et de cafés cozy, vous allez adorer.

Sir Hummus
Van der Helstplein 2

Que les choses soient claires: j’ai une obsession pour les pois chiche. Mais genre vraiment. Je pourrais me nourrir de houmous et des déclinaisons en tout genre de cette légumineuse. Imaginez donc l’état dans lequel j’étais quand j’ai découvert ce restaurant.
Le concept ? Un bol de houmous décliné en deux tailles différentes avec un topping de pois chiche chauds, un pain pita et quelques crudités. Vous pouvez ensuite rajouter des options comme des pignons de pin, des aubergines piquantes et bien d’autres.
C’était un délice ! J’ai eu la bonne surprise de tomber sur Marine, une amie de Bastille, nous nous sommes régalées: Le houmous est riche en tahini, très crémeux, un des meilleurs que j’ai eu l’occasion de goûter.

Infos & Menu

 ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇


Hasta la Pasta

Qui dit course le dimanche dit obligatoirement pâtes le samedi soir. Nous avons écumé TripAdvisor à la recherche d’un petit resto italien sympa et surtout pas cher. Le nom de celui-ci nous a bien fait rire et les avis très positifs ont achevé de nous convaincre. Les prix sont en effet très raisonnables ( entre 6 et 9€ le plat de pâtes ), les sauces sont faites maison et on a le choix entre 3 types de pâtes: spaghetti, tagliatelle ou penne. On s’est régalées une fois de plus.
Attention cependant, le restaurant est tout petit ! Nous avons du patienter un peu à l’extérieur pour qu’une table se libère. ( nous n’étions pas les seules coureuses à la recherche de glucides )

Infos & Menu ( en néerlandais uniquement )

 ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇


Van Stapele
Heisteeg 4

La preuve que c’est en se perdant que l’on trouve les meilleures adresses ! Alors que nous cherchions le béguinage dont je vous parlais plus haut, nous sommes tombées sur cette petite pâtisserie. Ils ne proposent qu’un type de gâteau: des cookies au chocolat noir fourré de chocolat blanc. Ils sont préparés et cuits tout au long de la journée ce qui fait que vous avez de grandes chances de tomber sur une fournée encore tiède. Une tuerie tout simplement. Même le petit paquet est trop joli !
Comptez 1€95 par cookie.

Infos & horaires

 ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇ ◇

 

Coffee & Coconuts
Ceintuurbaan 282-284

Sans doute l’adresse que l’on m’a le plus conseillée et celle qui revient le plus dans les recommandations sur les blogs. Et c’est mérité, C&C est un vrai cocon de bonheur. Oui rien que ça. Le lieu est merveilleux, à base de coussins, de bois clair et de plantes, il se prête aussi bien à une session boulot qu’à un après-midi à papoter entre copines. La carte est très variée, il y a de nombreuses boissons chaudes, des jus, des smoothies et de bonnes choses à grignoter. Les cafés sont vraiment excellents. J’ai pris un latte au lait d’avoine ainsi qu’une assiette de nachos à partager. Et oui, là encore c’était super bon.
Coup de coeur collectif !

Infos & Menu

 

 


 

 

Stedeljik Museum



J’étais seule le samedi matin, mes copines arrivant en début d’après-midi, j’en ai donc profité pour me faire un musée. J’ai une préférence pour l’art moderne, je me suis donc rendue au Stedelijk Museum, dans le quartier des musées. Il est aussi chouette que son nom imprononçable.

La première partie se composait d’oeuvres datant majoritairement de la première moitiée du XXe: Malevitch, Mondrian, Van Gogh, Rietveld et bien d’autres. Mon aile préférée sans aucun doute. On continue ensuite par la section Design et Artisanat. J’ai été particulièrement sensible aux travaux et objets exposés car c’est le domaine que j’étudie et qui me plait tant.
A l’étage se trouvait deux expositions temporaires: La première nommée Dream Out Loud rassemblant les travaux de 26 designers qui se sont questionnés autour du design social et des demandes de « demain ». J’ai fais de très belles découvertes.
La seconde présentait le travail de Jean Tinguely. J’ai été impressionnée par le nombre d’oeuvres présentées. Des audioguides étaient mis à disposition, les commentaires étaient pertinents et instructifs, je me suis rendue compte que je connaissais assez mal cet artiste finalement.

Les musées sont vraiment chers mais très qualitatifs. L’avantage du Stedelijk, c’est qu’il semble bien moins plébiscité par les touristes, vous n’aurez pas à attendre des heures pour acheter vos billets.

Site du musée.

 


 


 

 

Le TCS Amsterdam Half Marathon

Et on termine avec ce fameux semi-marathon.
Nous sommes allés retirer notre dossard la veille, pas de tote bag ou de goodies comme on en a l’habitude à Paris. Pas de tee-shirt compris dans l’inscription au semi également, je suis un peu frustrée, j’aime bien avoir des souvenirs. On va faire un petit tour au stade olympique où est fixée l’arrivée et on rejoint les copains des autres teams Adidas Runners Paris pour faire une photo. Oui on était beaucoup et encore, tout le monde n’était pas présent.

Photo @Kevin Sabah, notre super photographe officiel ♡

Le départ était fixé le dimanche, 13h20 un horaire bien étrange pour une course ! Le matin était en effet réservé au marathon et au 8km. Après avoir déposées nos affaires à la consignes, on retrouve nos amis de Bastille et Sentier, on s’échauffe un peu avant de partir rejoindre les sas.
Je me suis complètement plantée lors de l’inscription, je suis dans le vert 2h-2h10 au lieu du jaune 1h50-2h, je me retrouve donc seule. L’avantage avec la communauté AR, c’est qu’on est beaucoup, je rencontre donc 3 comparses d’autres teams. Juste avant de partir, je retrouve finalement Hakima et Momo, ça me rassure de voir des têtes connues. On franchi la ligne de départ, c’est parti pour 21km !

J’ai un peu de mal à trouver mon rythme, je passe les premiers kilomètres fixée sur ma montre pour être sûre de conserver la bonne allure. Je ne veux pas partir trop vite mais je veux quand même franchir la barre des -2h, hors de question de trainer.
Le parcours est superbe, je profite à fond pour découvrir cette nouvelle partie de la ville. Il fait très chaud pour la saison par contre, plus de 16°C, je suis bien contente d’avoir finalement enfilé mon short et tee-shirt. Comme j’étais plus rapide que l’allure de mon sas, je slalome beaucoup, pas toujours facile, les rues sont étroites.

Gros bémol sur les ravitaillements très compliqués d’accès où il fallait carrément s’arrêter pour espérer récupérer quelque chose. Sur deux d’entre eux, je n’ai même pas réussi à prendre d’eau, heureusement que j’avais une bouteille sur moi. C’est dommage car ils étaient bien fournis en produits Isostar, bananes et éponges.

Jusqu’au 19eme kilomètre, ça a été un vrai bonheur, j’ai pris énormément de plaisir à courir. Les deux derniers en revanche on été franchement douloureux…Le cardio qui s’affole, les jambes qui commencent à lâcher. Je savais qu’il ne me restait qu’une grosse dizaine de minutes d’effort mais bon sang que ça peut paraître long ! Mon gel coup de fouet semble inefficace mais je croise une partie de AR Sentier dans le VondelPark, ça rebooste ! Le parc est d’ailleurs magnifique, j’essaye de me concentrer sur le paysage et je continue à avancer. Les 300 derniers mètres se faisaient dans le stade olympique, c’était magique ! Les tribunes étaient pleines, j’avais l’impression d’être aux JO ! J’accélère, complètement euphorique.

C’est une sensation incroyable que de déterminer ce type de course: un mélange de douleur, de fatigue mais aussi de fierté et de joie. Je récupère ma médaille sur un nuage et je retrouve Clivia. L’émotion est à son maximum, on pleure, on se félicite, on souffre ensemble. Mais on l’a fait, nous voilà à nouveau semi-marathonienne !

Bilan ? 1h57min07sec. Objectif rempli ! Je suis sûre que sans les « embouteillages » j’aurai pu passer sous les 1h55 mais tant pis, ça sera pour le prochain 😉

 

 


J’espère que cet article vous aura plus, si vous arrivez jusque là, merci d’avoir lu mon pavé ! Je vous retrouve très vite pour un nouveau post beauté.